Comment sortir de zone de confort ?

Beaucoup de personnes timides on du mal à se faire violence et à oser dépasser leurs limites, donc en sortant de leur zone de confort finalement.Même si on a du mal à le croire, tout ce qui tu veux accomplir, tout ce qui est important est pour toi est en réalité au bout de ta zone de confort. Mais du coup concrètement comment sortir de sa zone de confort ? Il faut oser faire des choses nouvelles.

Une question que j’aimerais te poser : la dernière fois que tu as fait quelque chose de nouveau, c’était quand ?

95% des gens répondront « Je sais pas… eeeh … en 1780 j’ai .. »
Sans savoir que c’est justement ce qui cause leur non-confiance en eux.

Peut-être que tu as du mal à faire de nouvelles activités.

Tu es mal à l’aise avec l’imprévu.
L’inconnu te gêne.

C’est normal…

Quand on reste dans une routine, à la fin de la journée il peut être difficile de décider de rencontrer de nouvelle personnes.
De décider de commander un repas jamais testé auparavant.
D’aller faire la discussion à un inconnu ou une inconnue.

Car, ce qui est confortable, est digne de confiance, c’est une zone connue.

Pourquoi tester un nouveau plat alors que je suis sûr que je vais aimer celui que je connais déjà ?
Pourquoi sortir de chez moi, alors que je sais que je ne risque rien ici ?

L’inconnu n’est pas digne de confiance.

C’est comme avancer dans un brouillard , on ne sait pas où on met les pieds.

Le problème c’est les conséquences…

Petit à petit on s’atrophie…
Comme un muscle qui rétrécit pour cause d’inactivité.
Moins on ose aller vers la nouveauté, plus on a peur de celle-ci.

Et à cause de cela…

Des barreaux se dressent autour de nous…
Comme une prison dorée.
C’est confortable… mais on arrive de moins en moins à en sortir.

On peut se demander comment j’ai pu avoir une phobie sociale dans le passé ? 

Une phobie sociale c’est comme la timidité, mais en 10x.
Angoisses…
Peur d’avoir peur…
Etc..

Voila la raison…
Quand j’étais adolescent j’avais une timidité.
Et je me sentais inconfortable dans diverses situations.
Comme celle de me faire des amis.
Être sociable.

Alors pour répondre à cette peur… j’ai fait ma pire erreur…

Éviter les situations ou j’étais inconfortable.
Mais tout se retournait contre moi.
Et ma timidité n’a fait qu’augmenter…
Pour se transformer en phobie sociale, une peur disproportionnée des autres.
Jusqu’au jour où j’ai dit : STOP !

Ce jour-là j’avais appris une information cruciale.

Sais-tu que le système qui gère les émotions dans le cerveau (système limbique) peut se modifier si on tente régulièrement de nouvelles choses ?
C’est fascinant…
Ce système est comme à l’image d’une pâte à modeler.
Plus on l’utilise, et plus il devient flexible.
Et sa flexibilité va faire diminue ton anxiété et tes peurs.

Mais pour le rendre plus flexible… il n’y a qu’une seule solution :

Oser la nouveauté !

A demain, bye 🙂
Kevin

___
Cet article a été envoyé aux inscrits de ma boite mail privé il y a quelques jours. Reçois un email comme ça chaque matin en t’abonnant gratuitement aux Emails Privés. Remplis le formulaire du bas pour recevoir le prochain.

Kevin Margoni
Kevin Margoni

J'aide les timides à vaincre leur timidité. Ancien extrême timide, il y a quelques années j’ai dit : "Stop !" et j'ai décidé de vaincre ma timidité. Résultat, aujourd'hui, j'aide plusieurs milliers de personnes à avoir les mêmes résultats que moi à travers du coaching, des programmes en ligne et des conférences. Mes conseils sont tirés de mon expérience, et de mes formations. Amuse toi à suivre le fruit de mes découvertes en rentrant dans l'aventure🙂